Les premiers pas de la Folle (ou du Fou)…

Mettre le nez dehors…


Première image, premiers mots, à quelques pas seulement du printemps : l’époque du réveil et des nouvelles aventures, après l’hibernation.

Pour beaucoup d’entre nous, ces mois introvertis ont duré bien plus qu’un hiver.

Je me demande si ce texte restera « en ligne » suffisamment longtemps pour qu’on se gratte le menton en disant: « c’était quoi, c’était quand, déjà, cette crise sanitaire ? »

En attendant, il est presque temps de marcher pieds nus dans l’herbe, et de se délester de quelques épaisseurs, quel que soit le matériau dans lesquelles elles sont faites.

Faire le premier pas de la Folle* ou du Fou, celle/celui qui ose tout, ou presque.

Celle/celui qui se dit que le précipice n’est pas si profond et qui plonge dans l’inconnu comme dans un bain moussant.


Celle/celui qui arrête de « se dire » et qui plonge, point (de suspension)…

« Nous sommes tous fous ici, » dit le chat. « Je suis fou. Vous êtes folle. »

in Alice au pays des merveilles, de Lewis Caroll (1865)

Dans les coulisses de l’article…

J’ai choisi d’ouvrir ce Journal de l’Atelier par une carte de tarot. Vous en verrez souvent. J’étudie et enseigne les arts narratifs, les jeux à structure chargés en symbolisme sont pour moi un outil merveilleux. J’y reviendrai.

J’ai fait une première image de cette carte où le mot « Folle » était caché par mon pouce. J’ai finalement choisi la photographie qui montre la carte dans son entièreté.

Il est possible que le mot « folle » vous mette davantage mal à l’aise que le mot « fou ». Cela a été mon cas à ma découverte de ce très beau jeu qui vise par ailleurs à l’inclusivité. De nombreux tarophiles ont d’ailleurs choisi de travailler avec l’édition anglophone originale, qui s’ouvre par « The Fool », expression non genrée.

Je trouve intéressant et utile de réfléchir au bagage symbolique, historique, médical… que porte « la folle », plus que « le fou » et sur le caractère immuable ou non des significations. Peut-on les faire évoluer et si oui, comment ?

Mais peut-être que pour vous, folle ou fou, c’est égalité et balle au centre. Dans ce cas là, tant-mieux !

Voilà, j’étais simplement venue poser quelques mots impatients pour faire venir le printemps et on se retrouve à discuter inclusivité… Cela en dit probablement long sur ce qui vous attend dans Notre Atelier…

A très bientôt,

Pamela

___

RESSOURCES

A l’image : la première carte du Tarot de la sorcière moderne (Modern Witch tarot), de Lisa Sterle.

Pour aller plus loin sur le thème de « La Folle », je vous conseille le film AUGUSTINE, d’Alice Winocour, présenté à la Semaine de la critique du Festival de Cannes en 2012. Je faisais partie du comité de sélection des films à l’époque et je me souviens encore du choc qu’avait constitué mon premier visionnage de ce film à l’époque…

Je n’ai pas encore vu LE BAL DES FOLLES, le film adapté du roman de Victoria Mas par Mélanie Laurent en 2021, mais c’est au programme pour poursuivre mes réflexions sur le sujet…

Soko, dans le rôle d’Augustine, la jeune patiente « hystérique »
et Vincent Lindon dans le rôle du professeur Charcot, en 1885
(soit vingt ans après la publication d’Alice au Pays des Merveilles…).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :